Sensible à l'écologie et au respect de l'environnement, ma démarche consiste à récupérer ce qui est mis au rebut pour lui donner une seconde vie. Cette valorisation des déchets, le recyclage ou upcycling, permet de lutter contre le gaspillage et de diminuer le nombre de reliquats qui encombrent nos déchetteries. Les coussins que je fabrique sont remplis avec des matériaux recyclés : des cosses de sarrasin récupérées localement dans un moulin, puis tamisées à la main ; des plumes d’oie d’anciens traversins chinés ; des matières végétales telles que la fibre de chanvre ; des chutes de tissu inutilisables… Chaque matériau est utilisé sous différentes formes, ce qui génère très peu de déchets au sein de mon atelier de couture. Des graines de lin ou du riz remplissent des bouillottes sèches durables qui permettent de soigner les maux du quotidien, se réchauffent au four ou sur un poêle, tout en évitant d'utiliser de l'eau ou des bouillottes en gel chimique aux composantes inconnues. Je recycle également de vieux vêtements, des draps, des tissus variés, pour composer des patchworks. Comme le dit l'adage, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

Comments

rea.richard

rea.richard said:

C’est la loi de Lavoisier.

Bises.

La Mousse Tâche

La Mousse Tâche said:

C’ est d’ailleurs simplement la reformulation d’une phrase du philosophe grec Anaxagore : “Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau.”

Leave a comment

Please note: comments must be approved before they are published.